Cartes Covid-19 : les chiffres qui montrent que la situation sanitaire se dégrade un peu partout en France

Outre les 16 départements soumis à de nouvelles mesures restrictives depuis samedi dernier, la situation sanitaire dans l'ensemble du pays se rapproche, voire dépasse les seuils d'alerte.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La carte du taux d'incidence par département au 19 mars 2021. (FRANCEINFO)

La troisième vague de l'épidémie de Covid-19 est bien là. Alors que de nouvelles mesures de confinement sont entrées en vigueur dans 16 départements samedi dernier, la situation sanitaire se dégrade également sur le reste du territoire, comme le montrent ces cartes publiées par franceinfo, mardi 23 mars.

>> Suivez les dernières infos sur la pandémie dans notre direct.

Le taux d'incidence (nombre de cas pour 100 000 habitants) est ainsi en augmentation bien au-delà des zones confinées (l'Ile-de-France, les Hauts-de-France, les Alpes-Maritimes, l'Eure et la Seine-Maritime). Entre le 1er et le 19 mars, le nombre de départements présentant un taux d'incidence supérieur au seuil d'alerte de 250 est passé de 21 à 42, avec une grande partie des départements de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur et l'est de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Vingt-six d'entre eux sont des départements qui n'ont pas été reconfinés la semaine dernière : l'Aube, le Rhône, le Var, les Bouches-du-Rhône, la Nièvre, l'Eure-et-Loir, le Vaucluse, la Meuse, le Gard, la Haute-Savoie, la Moselle, l'Orne, les Ardennes, les Alpes-de-Haute-Provence, la Meurthe-et-Moselle, l'Indre-et-Loire, le Loir-et-Cher, la Loire, le Doubs, la Lozère, le Jura, la Marne, l'Yonne, l'Isère, l'Ain et la Savoie.

Au 19 mars, l'incidence dépasse la barre des 400 cas pour 100 000 habitants dans 14 départements (contre seulement quatre le 1er mars). La situation est particulièrement préoccupante en Seine-Saint-Denis, où l'incidence est de 683, dans le Val-d-Oise (656), dans le Val-de-Marne (591), en Seine-et-Marne (552) et à Paris (504). Suivent l'Essonne (494), le Pas-de-Calais (491), les Yvelines (470), les Hauts-de-Seine (462), l'Aube (441), l'Oise (439), le Nord (433), les Alpes-Maritimes (407) et la Somme (401).

Dans les hôpitaux, le nombre de personnes en réanimation augmente également fortement et n'est plus très loin du pic de 4 849 patients atteint pendant le deuxième confinement, mi-novembre.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.