Confinement : privilégier la production française pour sauver les agriculteurs

Les producteurs et les grandes enseignes de la distribution sont sur la même ligne en pleine crise du coronavirus, avec la volonté de valoriser les productions françaises du secteur alimentaire.

France 2

Plus de ventes possibles sur les marchés, fermés pour lutter contre le Covid-19. Pour cette exploitation de vache laitière près de Strasbourg (Bas-Rhin), trois quarts de la production ne peuvent plus être vendus. La semaine dernière, plus de 1 200 litres de lait jetés. "On est quand même démoralisés, comme tous mes collègues agriculteurs", exprime Julien Messer, exploitant agricole. Pour tenter de limiter la casse, la ferme s’est lancée dans la livraison à domicile. Les producteurs de lait de la région lancent aussi un appel aux consommateurs : "Je ne peux que demander aux consommateurs, pas de nous applaudir, mais d’acheter nos produits", appelle Michel Debes, président d’Alsace lait Jetterswiller.

De 40 à 60% de production française

Des ventes qui ne pourront pas rattraper toutes les pertes. Alors le gouvernement et les syndicats agricoles incitent la grande distribution à acheter français. Depuis quelques jours, certains assurent jouer le jeu. "Jusqu’à présent, on était plutôt sur 40% de production française, là on est en train de monter plutôt à 60%", explique un employé de grande distribution.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les producteurs et les grandes enseignes de la distribution sont sur la même ligne en pleine crise du coronavirus, avec la volonté de valoriser les productions françaises du secteur alimentaire.
Les producteurs et les grandes enseignes de la distribution sont sur la même ligne en pleine crise du coronavirus, avec la volonté de valoriser les productions françaises du secteur alimentaire. (France 2)