Confinement : en Polynésie, les amendes peuvent être transformées en dons

En Polynésie, les 7 000 amendes dressées depuis le début du confinement n’iront pas toutes dans les caisses de l’État. Le procureur de Papeete a accepté qu’elles soient transformées en dons pour la Croix-Rouge.

France 3

Absence de justificatif, sortie pendant le couvre-feu, en Polynésie, les gendarmes ont infligé plus de 7 000 amendes pour violation du confinement. Cependant, grâce à un dispositif inédit, il suffit de remplir un formulaire pour transformer le paiement en don à la Croix-Rouge. Une aubaine pour l’association très mobilisée à Tahiti, mais qui manque de moyens à cause de la crise sanitaire liée au Covid-19.

40 € de don minimum

Les Polynésiens devront verser 5 000 francs Pacifique minimum, soit 40 €, mais ils peuvent faire un don plus important. Un geste de solidarité de la part des contrevenants dans un archipel qui, selon les autorités locales, a mieux respecté le confinement qu’en métropole. Ces dons vont permettre de remplir un peu plus les étagères de la Croix-Rouge. En Polynésie française, elle vient en aide au quotidien à des milliers de personnes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une écolière arrive à la cantine, le 18 mai 2020, à Papeete (Polynésie française).
Une écolière arrive à la cantine, le 18 mai 2020, à Papeete (Polynésie française). (SULIANE FAVENNEC / AFP)