Confinement : "Au moins deux mois pour revenir en forme", confie Clarisse Agbegnenou

La période de confinement est compliquée à aborder pour les sportifs. Privés de leurs lieux d'entrainement, ils doivent trouver des parades pour se maintenir en forme.

France 2

Les sportifs professionnels doivent s'adapter en cette période de confinement. "J'ai la bougeotte", confie la judokate française Clarisse Agbegnenou, confinée à La Réunion avec sa famille. "C'est compliqué" de garder la forme, assure la quadruple championne du monde. "Il faudra au moins deux mois pour revenir en forme" car rien ne remplace les entraînements de judo pendant le confinement.

Du temps pour soi malgré tout

Mais cette période permet malgré tout d'accorder du temps à ce que l'on n'a pas le temps en temps normal. "J'essaye de trouver différents ateliers. J'essaye un peu de tout faire ici : cuisiner, bricoler...", explique Clarisse Agbegnenou. "J'ai le temps de cuisiner, j'ai le temps de ranger, de parler avec mes amis. J'ai vraiment le temps de faire beaucoup de choses", souligne-t-elle.

Le JT
Les autres sujets du JT
La judokate française Clarisse Agbegnenou, lors des Championnats du monde de judo à Budapest (Hongrie), le 31 août 2017. 
La judokate française Clarisse Agbegnenou, lors des Championnats du monde de judo à Budapest (Hongrie), le 31 août 2017.  (ATTILA KISBENEDEK / AFP)