Chômage partiel : les règles changeront au 1er juin

Le journaliste Jean-Paul Chapel explique en plateau en quoi les conditions du chômage partiel changeront dès le 1er juin, après une prise en charge à 100% par l'État.

FRANCE 2

La ministre du Travail a indiqué que 12,1 millions de personnes étaient au chômage partiel, mercredi 6 mai. Le gouvernement espère désormais qu'on a atteint un plafond et a posé ses conditions pour les semaines à venir. "Rien ne va changer pour les secteurs qui ont interdiction de redémarrer", explique en préambule Jean-Paul Chapel sur le plateau du 20 Heures. "L'employé perçoit 84% de son salaire net, 100% quand c'est au smic, et l'employeur est remboursé par l'État de 100% de cette rémunération", rappelle le journaliste. "À partir du 1er juin, pour les secteurs où les entreprises pourront rouvrir, l'employeur ne sera plus remboursé à 100%", indique-t-il.

Quel reste à charge pour les entreprises ?

Si rien ne change pour les salariés, pour les employeurs, il restera un "reste à charge" dont le montant est toujours en négociation entre le gouvernement et les partenaires sociaux. "Le patronat souhaiterait que sa contribution n'excède pas 10% des salaires versés. Ce qui est sûr, c'est que plus lourde sera la charge de l'employeur, plus il sera tenté ou contraint d'avoir recours à des licenciements économiques, et donc de transformer ce chômage partiel en chômage tout court", éclaire Jean-Paul Chapel.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une enseigne Pôle emploi avec un signal lumineux déstiné aux piétons. Photo d\'illustration.
Une enseigne Pôle emploi avec un signal lumineux déstiné aux piétons. Photo d'illustration. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)