Chine : l'épidémie de coronavirus fait un troisième mort, plus de 200 personnes contaminées dans tout le pays

Le foyer de l'épidémie semble être un marché de Wuhan spécialisé dans la vente en gros de fruits de mer et de poissons, où plusieurs patients contaminés travaillaient.

Une femme porte un masque de protection à l\'aéroport de Haneda à Tokyo (Japon), le 20 janvier 2020.
Une femme porte un masque de protection à l'aéroport de Haneda à Tokyo (Japon), le 20 janvier 2020. (KIM KYUNG HOON / REUTERS)

L'épidémie prend de l'ampleur. La Chine a fait état lundi 20 janvier d'un troisième décès dû au mystérieux virus de la famille du Sras. Jusqu'ici, l'épidémie était confinée à la région de Wuhan, où le virus a fait son apparition le mois dernier, mais pour la première fois, les responsables sanitaires chinois ont signalé de nouveaux cas dans d'autres villes du pays : deux à Pékin et un autre à Shenzhen.

Désormais, plus de 200 personnes contaminées au coronavirus ont été répertoriées dans tout le pays. Toutes s'étaient rendues à Wuhan ces dernières semaines. Cette épidémie intervient à l'approche des festivités du Nouvel An chinois, période durant laquelle des centaines de millions de personnes voyagent dans tout le continent pour rendre visite à leur famille. 

Inquiétudes croissantes à l'étranger

Le foyer de l'épidémie semble être un marché de Wuhan spécialisé dans la vente en gros de fruits de mer et de poissons, où plusieurs patients contaminés travaillaient. Selon les autorités sanitaires chinoises, le risque d'une transmission du virus entre humains est jugé "faible", même s'il n'est "pas exclu". 

A l'étranger, en tout cas, les mesures de prévention se multiplient. Depuis vendredi, les Etats-Unis filtrent les vols en provenance de Wuhan dans les aéroports de San Francisco, New York et Los Angeles. La Thaïlande, où deux cas ont été recensés, a également renforcé les contrôles dans ses aéroports. Idem à Hong Kong.

Un nouveau type de coronavirus, une famille comptant un grand nombre de virus, est à l'origine de cette épidémie dont les symptômes sont proches de la pneumonie. Les coronavirus peuvent provoquer des maladies bénignes chez l'homme (comme un rhume) mais aussi d'autres plus graves, comme le syndrome respiratoire aigu sévère (Sras). Hautement contagieux, ce virus avait tué quelque 650 personnes en Chine continentale et à Hong Kong en 2002-2003.