"Ça va faire du bien à tous, ce sera un moment magique" : à Nice, le Tour de France est reporté mais pas les festivités

Le Tour de France partira finalement le 29 août à cause du coronavirus, mais la ville de Nice a maintenu les festivités prévues le 27 juin, pour le départ théorique de cette édition dans cette commune.

Article rédigé par
Fanny Lechevestrier - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
A Nice, le départ du Tour de France a été reporté, mais pas la fête de lancement. (FANNY LECHEVESTRIER / RADIO FRANCE)

C’est le samedi 27 juin, à Nice, que devait avoir lieu le grand départ de la 107e édition du Tour de France cycliste. Mais l’épidémie de coronavirus est passée par là et la Grande Boucle ne s’élancera finalement que dans deux mois, le 29 août précisément. En revanche, pas de report pour la fête prévue à Nice pour célébrer le Tour. Place Masséna, une borne géante égrène le compte à rebours. Et même si la Fontaine du Soleil a mis son masque pour rappeler que l’épidémie est toujours là, le tramway s’est paré d’or.

Car cet événement est aussi porteur d’espoir pour les commerçants après plus de deux mois de crise, durant lesquels toute l’économie touristique s’est arrêtée.

Comme un symbole du réveil de l'économie touristique

Le Tour, on l’attend un peu comme le messie, souligne Thomas, un restaurateur dans le vieux Nice. "On espère que ça va rebooster un peu l'économie, on attend avec impatience parce qu'on a pas mal perdu pendant la crise, on a fait un peu de vente à emporter mais c'était une belle épreuve."

Le Tour de France, je pense que ça va être le début de la vraie reprise.

Thomas, restaurateur à Nice

à franceinfo

Fabienne Rigourd reprend elle aussi espoir, après avoir longtemps cru que son rêve allait s’écrouler. "La ville commence à se parer de jaune, de maillots à pois rouges... On en rêvait, maintenant c'est là !"

Avec Luc Salsedo, co-fondateur de la marque niçoise Socca Chips, ils se sont lancés il y a plus d’un an dans le projet un peu fou pour une PME locale de faire partie de la caravane du Tour. Un investissement conséquent dans leur budget. Alors, fin juin ou fin août, ils prennent, tant que la course a lieu.

"On a tout misé sur ce Tour, c'est énorme pour nous, pour une petite chips locale. On a tout pensé et organisé nous-mêmes car on n'a pas les moyens de passer par une agence qui nous fait tout", ajoute Fabienne. Pour son partenaire, aucun doute, "ça va faire du bien à tous, ça va être un moment magique". Et même s’il faut encore porter des masques, disent-ils, "on arrivera à s’amuser et à en profiter à fond", les yeux qui pétillent rien que de penser au 29 août prochain.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.