Covid-19 et grippe : "C'est maintenant, avant les fêtes, qu'il faut vous faire vacciner", lance le ministre de la Santé

"J'en appelle solennellement à un sursaut de vaccination", a lancé François Braun, vendredi, lors d'une conférence de presse.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le ministre de la Santé, François Braun, sort de l'Elysée à l'issue d'un Conseil des ministres, le 2 novembre 2022. (XOSE BOUZAS / HANS LUCAS / AFP)

"A l'approche des fêtes de fin d'année, les épidémies sont particulièrement fortes" en France, a souligné le ministre de la Santé François Braun, vendredi 9 décembre. "C'est maintenant, avant les fêtes, qu'il faut vous faire vacciner", a-t-il insisté lors d'une conférence de presse pour faire un point sur la situation sanitaire en France où "nous constatons une circulation précoce de trois épidémies", grippe, Covid-19 et bronchiolite.

La vaccination est notre "arme de protection massive" contre le Covid-19, a-t-il répété, rappelant que "la vaccination contre la grippe et contre le Covid-19 est ouverte à tous". "J'en appelle solennellement à un sursaut de vaccination", a ajouté le ministre. Seulement "2,8 millions de personnes sont vaccinées contre le Covid-19 depuis début octobre, c'est bien moins que nos voisins européens", a souligné François Braun, évoquant spécifiquement la campagne de rappel en cours. Du côté de la grippe, "9,9 millions de vaccins ont été vendus en officine", soit une baisse de 5% par rapport à 2021.

Un appel aux directeurs d'Ehpad

"Il faut mettre votre masque", a encore déclaré François Braun, appelant à renouer avec les gestes barrières : se laver les mains, aérer régulièrement, porter le masque dans les lieux clos. "Dans les transports en commun, dans les trains", a-t-il plaidé. "Soyons solidaires", a-t-il poursuivi, exhortant les Français à être "responsables". "C'est ma ligne, de faire confiance aux Français." Toutefois, François Braun a exclu de rendre le masque obligatoire, comme le réclament nombre de soignants : "Il y a des gestes simples qui n'ont pas besoin d'un texte."

Le ministre de la Santé en a aussi appelé "solennellement à la responsabilité" des directeurs d'Ehpad pour accélérer la vaccination contre le Covid-19 des résidents, dont un cinquième seulement sont vaccinés. "Le taux de protection contre le Covid est trop faible en Ehpad, comme dans la population générale, de l'ordre de 21% et 23% pour les plus de 80 ans", a précisé le ministre des Solidarités Jean-Christophe Combe. Les directeurs peuvent rendre le port du masque obligatoire en Ehpad, notamment en cas de cluster, a-t-il ajouté.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Covid-19

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.