Andorre : les habitants des Pyrénées-Orientales et de l'Ariège n'auront plus besoin de test PCR pour revenir en France à partir de lundi

Cette dérogation, accordée par Paris, sera valable uniquement pour les déplacements de moins de 24 heures.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
L'entrée de la Principauté d'Andorre depuis la France, le 19 novembre 2020. Photo d'illustration. (SÉBASTIEN BERRIOT / RADIO FRANCE)

Les habitants des Pyrénées-Orientales et de l'Ariège n'auront plus besoin de test PCR pour revenir en France depuis la Principauté d'Andorre à partir du lundi 1er mars, rapporte France Bleu Roussillon. La dérogation, accordée par le gouvernement français à la demande du gouvernement andorran, sera valable uniquement pour les déplacements de moins de 24 heures. Une annonce qui survient alors que de l'autre côté de la France, un test négatif de moins de 48 heures sera obligatoire dès mardi pour entrer en Allemagne depuis la Moselle.

>> Suivez l’évolution de l'épidémie de Covid-19 en France et dans le monde grâce à nos infographies

Cette dérogation, annoncée dimanche soir sur la page Facebook de l'ambassade de France à Andorre-la-Vieille, va permettre aux frontaliers français de retourner consommer dans les magasins de la Principauté, sans s'encombrer d'une réalisation de test PCR. Depuis la mise en place de cette obligation de présentation d'un test PCR négatif au retour en France, les magasins andorrans avaient vu disparaître une grosse partie de la clientèle de l'Hexagone qui constitue une source de revenus essentielle pour la petite Principauté.

La dérogation accordée par Paris concerne aussi les ressortissants andorrans qui se rendent en France. En revanche, les touristes français résidant dans les autres départements de l'Occitanie (en dehors des Pyrénées-Orientales et de l'Ariège) restent soumis au test Covid obligatoire au retour d'Andorre. Les demandes de dérogation exprimées par Andorre depuis le début de la crise sanitaire sont étudiées avec attention par la France, en raison des liens particuliers entre les deux pays. Emmanuel Macron est l'un des deux co-Princes de la Principauté.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.