"Aidez-nous financièrement ou vous n'aurez pas de reprise nationale" : le maire de New York appelle Donald Trump à la rescousse

Le président américain doit présenter jeudi soir ses "directives" pour "rouvrir" l'économie américaine. Dans la Grosse Pomme et l'Etat de New York, le confinement vient d'être prolongé jusqu'à mi-mai.

Le maire de New York, Bill de Blasio, lors d\'une collecte alimentaire organisée par la Campagne contre la faim à Bed Stuy, Brooklyn, le 14 avril 2020 à New York.
Le maire de New York, Bill de Blasio, lors d'une collecte alimentaire organisée par la Campagne contre la faim à Bed Stuy, Brooklyn, le 14 avril 2020 à New York. (SCOTT HEINS / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)

Un appel à l'aide. Le maire de New York, Bill de Blasio, a réclamé à Donald Trump, jeudi 16 avril, de débloquer des milliards de dollars d'aide fédérale pour soutenir la capitale financière américaine dans sa gestion de la pandémie de coronavirus. "Aidez-nous financièrement ou vous n'aurez pas de reprise nationale", a-t-il lancé lors d'un point presse quotidien sur l'épidémie. "Qui veut une reprise nationale doit aider les endroits qui aideront à construire cette reprise", a-t-il déclaré, soulignant le rôle moteur de New York dans l'économie américaine.

Alors que Donald Trump doit présenter jeudi soir ses "directives" pour "rouvrir" l'économie américaine, le maire démocrate a souligné que la première ville du pays, épicentre de l'épidémie aux Etats-Unis, ne se remettrait pas seule des pertes de revenus générés par l'arrêt de l'économie depuis la mi-mars. Il a chiffré ces pertes à 7,4 milliards de dollars à ce stade, pour un budget annuel de quelque 89 milliards. "La seule force qui puisse garantir que nous nous sortirons de cette situation correctement, c'est le gouvernement fédéral (...) Leur heure de décision est venue", a-t-il ajouté.

"Le président doit monter au créneau"

Le maire, adversaire politique de Donald Trump, a indiqué avoir parlé mercredi au président américain, pour l'encourager à convaincre la majorité républicaine du Sénat d'approuver un nouveau plan de relance de l'économie proposé par les leaders démocrates du Congrès, qui débloquerait des milliards de dollars pour la ville et l'Etat de New York. "Je lui ai dit clairement que sa ville natale avait besoin de lui, a encore souligné Bill De Blasio. Le président doit monter au créneau (...) S'il parle, les républicains du Sénat suivront."

L'Etat de New York, où vivent près de 20 millions d'habitants, avait alors enregistré 606 morts de la pandémie au cours des dernières 24 heures, soit le bilan journalier le moins lourd enregistré depuis le 6 avril. Malgré tout, le gouverneur, Andrew Cuomo, a annoncé jeudi le prolongement jusqu'au 15 mai des mesures de confinement dans cet Etat, épicentre de l'épidémie américaine. "Nous devons continuer ce que nous faisons, a-t-il déclaré lors de son point presse quotidien. Je voudrais voir le taux d'infection baisser plus encore."

La sélection de franceinfo sur le coronavirus

• Synthèse Quatre questions pour comprendre la décision d'Amazon de suspendre ses activités pendant cinq jours après le rappel à l'ordre de la justice

• Enquête. Covid-19 : le lourd tribut payé par les élus lors du premier tour des municipales

• Eclairage. Réaction tardive, complaisance envers la Chine... Pourquoi la gestion de la pandémie par l'OMS est autant critiquée

• Témoignages. #EtAprès : plus d'autonomie, moins de pression, une reconversion… Voici comment vous imaginez votre vie professionnelle après la crise du coronavirus