Cet article date de plus d'un an.

A Lyon, les cuisines professionnelles à louer tournent à plein régime

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Le concept de cuisines professionnelles sans salle - dark kitchen - a pris de l’ampleur depuis la crise du Covid et l’explosion des livraisons de repas à domicile. A Lyon, une start-up s’est spécialisée dans la location de ces cuisines prêtes à l’emploi. #IlsOntLaSolution

Ici pas de tables, ni de chaises, les cuisines accueillent simplement des livreurs qui viennent chercher des commandes. Créé à Villeurbanne (métropole de Lyon), par trois amis diplômés de l’école Vatel à Bordeaux, Food’Lab met à disposition des restaurateurs, des traiteurs et des foodtrucks des cuisines professionnelles équipées. Chacun dispose de son espace pour préparer ses plats qui vont ensuite être livrés.

 Douze laboratoires sont déjà loués. Une solution pour lancer son activité, loin des contraintes d’un fond de commerce traditionnel. Pour de jeunes chefs qui hésitent à ouvrir leur établissement, c'est l'occasion de se tester, avant de se lancer dans l’aventure. «L’avantage c’est que cela me permet de lancer mon projet en douceur sans prendre trop de risques, et aussi de me faire connaitre » se réjouit David Siong, le gérant d’un restaurant japonais.

Un loyer de 1500 euros par mois

Pour 1500 euros par mois, les trois créateurs proposent des mini-cuisines de 23 m2 aux dernières normes d’hygiène et de sécurité. Les locataires y trouvent aussi des salles de repos et des vestiaires. La durée d’engagement est courte, un an maximum.  « Nos cuisines sont semi-équipées, tout ce qui est stockage et cuisson c’est à la charge du restaurateur. Nous on s’occupe vraiment du matériel lourd » explique Raphaël Roques, l’un des trois cofondateur de Food'Lab.

D’ici la fin de l’année 2021, trois nouveaux Food’Lab devraient voir le jour dans l’hexagone. La start-up lyonnaise prévoit aussi de mettre en place son propre service de livraison d’ici l’automne.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.