Journée de la trisomie : Eléonore, un travail et un appartement

A l'occasion de la journée mondiale de trisomie 21, France 2 a rencontré une jeune fille qui prouve que, malgré le handicap, il est possible de vivre en toute autonomie.

FRANCE 2

La journée de travail d'Eléonore Laloux vient tout juste de se terminer. Cette jeune femme de 30 ans, atteinte de trisomie 21, est employée au service facturation d'un hôpital d'Arras. Très tôt sa famille s'est battue pour la rendre autonome. Les transports en commun n'ont aujourd'hui plus de secret pour elle. Sa grande victoire, c'est son appartement décoré selon ses goûts. Un logement où elle vit seule sans ses parents. "Mes parents sont fiers de moi", confie Eléonore au micro de France 2.

Des cours de cuisine pour tous

Cette résidence pilote abrite une dizaine de jeunes trisomiques, des personnes âgées et des familles avec des enfants. Au fil des années, ces voisins ont appris à bien se connaître. Pour développer l'autonomie, ces jeunes trisomiques bénéficient également de cours de cuisine au sein de la structure. Grâce à des vidéos, ils peuvent reproduire les recettes chez eux. Un plat qu'Eléonore dégustera dans la soirée avec une de ses meilleures amies. Une soirée entre filles où le bonheur d'être ensemble ne fait pas de différence.

Le JT
Les autres sujets du JT