Indre : la maternité du Blanc va devoir fermer définitivement

La maternité du Blanc (Indre), va devoir fermer car les autorités sanitaires ne la jugent pas assez sécurisée.

France 2

Après l'annonce de la fermeture définitive de la maternité du Blanc (Indre), les défenseurs de l'établissement ont exprimé leur colère vendredi 19 octobre devant l'hôpital de Châteauroux. "On a honte d'être Français. On va devoir faire 60 bornes pour aller accoucher", s'indigne une habitante. Les manifestants ne sont pas convaincus par les arguments développés par les autorités sanitaires. La maternité est en dessous du seuil des 300 accouchements par an et connaît des problèmes de personnels selon la direction.

Une maternité remplacée par un centre de périnatalité

Le Blanc s'ajoute à la longue liste des maternités fermées. Leur nombre en France a baissé de 20% entre 2002 et 2012. Depuis trente ans, des règles de plus en plus strictes se sont appliquées au nom de la sécurité. En 1998, un décret fixe ainsi à 300 le nombre minimum d'accouchements sauf dérogation. Fin 2014, la Cour des comptes soulignait une sécurité de la naissance insuffisante. Pour Guy Valencien, professeur et auteur de rapports sur le sujet, il faut poursuivre la transformation des petits établissements. Un centre de périnatalité pour suivre les femmes avant et après l'accouchement doit remplacer la maternité à l'hôpital du Blanc.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des milliers de personnes avaient manifesté contre la fermeture de la maternité du Blanc en septembre 2018.
Des milliers de personnes avaient manifesté contre la fermeture de la maternité du Blanc en septembre 2018. (GUILLAUME SOUVANT / AFP)