Indre : la maternité du Blanc condamnée car jugée dangereuse

La maternité qui dépend de l'hôpital de Châteauroux (Indre), jugée dangereuse, va devoir fermer contre l'avis de la population locale.

FRANCE 3

À Châteauroux (Indre), des habitants, des élus et des médecins ont manifesté pour exprimer leur colère face à la fermeture de la maternité du Blanc. "On a honte d'être Français. On va devoir faire 60 bornes pour aller accoucher", s'indigne une habitante. La maternité a été jugée dangereuse par la ministre de la Santé, Agnès Buzyn. À Orléans, inspirées d'une célèbre série télévisée, des silhouettes rouges ont demandé au directeur de l'Agence régionale santé de s'expliquer. L'entretien a eu lieu, tendu, sans caméras de télévision, mais filmé en direct sur les réseaux sociaux.  

Recruter du personnel plutôt que de fermer   

Selon les habitants, cette entrevue a été un dialogue de sourds. "La première chose qu'il nous a dit c'est 'ce n'est pas un problème d'argent, ce n'est qu'un problème de sécurité'", rapporte Claire Moreau, membre du collectif C pas demain la veille.  Pour elle, la solution est donc de recruter du personnel. Les habitants du Blanc réclament désormais une nouvelle expertise pour démontrer la réelle dangerosité de leur maternité, et un entretien avec la ministre de la Santé. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Manifestation contre la fermeture de la maternité, devant la mairie du Blanc le 15 septembre 2018.
Manifestation contre la fermeture de la maternité, devant la mairie du Blanc le 15 septembre 2018. (GUILLAUME SOUVANT / AFP)