Indre : la fermeture de la maternité du Blanc votée par le conseil de surveillance de l'hôpital Châteauroux-Le Blanc

La décision du conseil de surveillance de l'hôpital Châteauroux-Le Blanc était attendue ce vendredi. Il s'est finalement prononcé pour la fermeture de la maternité du Blanc.

Manifestation contre la fermeture de la maternité, devant la mairie du Blanc le 15 septembre 2018.
Manifestation contre la fermeture de la maternité, devant la mairie du Blanc le 15 septembre 2018. (GUILLAUME SOUVANT / AFP)

Le conseil de surveillance de l'hôpital Châteauroux-Le Blanc a voté vendredi 19 octobre la fermeture de la maternité du Blanc (Indre), rapporte France Bleu Berry. Dans la matinée, élus, associations et comités de défense se sont mobilisés devant l'hôpital de Châteauroux où, dans le même temps, le comité de surveillance votait.

Les élus locaux réagissent

A la suite de l'annonce de la fermeture de la maternité, le député LREM François Jolivet s'est dit "prêt à prendre ses responsabilités". "Aux côtés des habitants de mon territoire, toujours. Si le dossier de la maternité du Blanc reste en l'état, je suis prêt à prendre mes responsabilités", a-t-il réagi sur Twitter.

L'ancien député PS de l'Indre et ancien maire du Blanc (Indre) Jean-Paul Chanteguet a annoncé mercredi sa démission de la présidence du Parc naturel régional de la Brenne pour protester contre la fermeture de la maternité du Blanc, qui n'était pas encore actée à ce moment-là.

Une maternité dangereuse, selon la ministre de la Santé

La maternité du Blanc est fermée provisoirement depuis l'été. Mardi 16 octobre, Agnès Buzyn l'a qualifiée de "maternité dangereuse" lors d'une interview sur franceinfo.