Covid-19 : deux ans après le début de la crise, les soignants témoignent

Publié Mis à jour
Covid-19 : deux ans après le début de la crise, les soignants témoignent
Article rédigé par
O. Lenuzza, E. Sizarols, S. Ripaud - franceinfo
France Télévisions

Toujours en première ligne de l’épidémie, les soignants s’interrogent chaque jour sur leur futur et l'état de la pandémie. Le 6 février 2020, l’hôpital de Valenciennes, dans le Nord, recevait son premier patient touché par le Covid-19. Témoignages du personnel soignant 700 jours plus tard.

"Les jours se ressemblent, les semaines se ressemblent, les mois se ressemblent, donc le bout du tunnel, non on ne le voit pas". C'est ainsi qu'un soignant de l’hôpital de Valenciennes (Nord) résume son quotidien. "On n’a pas le droit de quitter le navire. C’est dur certes, mais on va s’en sortir. C’est le métier que j’aime, et tant que je tiens, je tiens", dit une infirmière. Le 6 février 2020, le premier patient Covid entrait à l’hôpital de Valenciennes. Le personnel soignant s'en souvient. "Pour la première vague, on s’attendait à la guerre, vraiment", reconnaît Eduardo Jimenez, infirmier.  

Moments gratifiants

Depuis l’accueil du premier malade, plus de 700 jours se sont accumulés. "Ça a été hyper compliqué à gérer psychologiquement", se rappelle Emilie Poirson, infirmière dans le service des urgences depuis 16 ans. "C’est un combat, déclare Philipe Lambert, brancardier depuis 30 ans aux urgences de Valenciennes. Je suis mitigé entre fragile et prêt à craquer". "On a eu des moments de doute, on se dit qu’on n’a pas été assez proches des gens", ajoute Emilie Poirson. Un quotidien difficile ponctué de moments gratifiants : "On a des remerciements, des regards (…) On se sent valorisé dans notre métier grâce à ça", apprécie Eduardo Jimenez. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.