Cherbourg : l'étrange fermeture du service d'oncologie

Le 19 décembre, le service d'oncologie de l'hôpital de Cherbourg (Manche) fermait du jour au lendemain. Quatorze malades ont été transférés, parfois à des kilomètres, créant le désarroi pour leurs proches et le personnel soignant.

France 3

Pour les 14 patients du service d'oncologie de l'hôpital de Cherbourg (Manche), la période des fêtes n'a pas été synonyme de célébration. Au contraire, la direction de l'établissement a décidé le 19 décembre dernier de fermer le service, du jour au lendemain. Certains patients ont pu être transférés à l'intérieur de l'hôpital. D'autres n'ont pas eu cette chance et ont dû changer d'établissement. "Des personnes que l'on suit depuis des années, qui ont l'habitude de l'équipe et avec qui on a créé une proximité, ont dû être replacées dans des services (...) où il y avait de la place, explique un membre du service fermé qui a souhaité garder l'anonymat. Des services qui ne sont pas habitués à prendre en charge ce genre de pathologies".

La direction garde le silence

La direction préfère garder le silence quant à cette fermeture. Du côté des syndicats, on y voit les prémices d'un plan de suppression de postes. Selon eux, l'établissement en prévoit 200. "Le manque de personnel, ça provoque de la fatigue et des arrêts de travail, estime Sylvie Mériel, de Force ouvrière (FO). Si les services ferment, c'est parce que les gens tombent malades". Si le service doit rouvrir le 6 janvier, le personnel soignant de l'établissement craint que les fermetures de ce genre ne se multiplient à l'avenir.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le 19 décembre, le service d\'oncologie de l\'hôpital de Cherbourg (Manche) fermait du jour au lendemain. Quatorze malades ont été transférés, parfois à des kilomètres, créant le désarroi pour leurs proches et le personnel soignant.
Le 19 décembre, le service d'oncologie de l'hôpital de Cherbourg (Manche) fermait du jour au lendemain. Quatorze malades ont été transférés, parfois à des kilomètres, créant le désarroi pour leurs proches et le personnel soignant. (France 3)