Cherbourg : la fermeture du service d'oncologie fait polémique

Depuis le 19 décembre, le service d'oncologie de l'hôpital de Cherbourg (Manche) est fermé. Quatorze malades ont dû être transférés du jour au lendemain, parfois à des kilomètres, créant le désarroi autant pour leurs proches que parmi le personnel soignant.

France 2

Quand Noël prend des allures de cadeau empoisonné. Le 19 décembre, les 14 patients du service d'oncologie de l'hôpital de Cherbourg (Manche) ont été transférés, parfois vers des hôpitaux à plusieurs dizaines de kilomètres de leur établissement. La cause, la fermeture temporaire du service, faute de personnel suffisant. Parmi les proches de malades et les soignants, un sentiment d'aberration.

Plan de suppression de postes

La direction a prévenu les employés du jour au lendemain. Selon les syndicats, cette fermeture s'explique par un plan de suppression de postes. Selon eux, l'établissement en prévoit 200. "Le manque de personnel, ça provoque de la fatigue et des arrêts de travail, estime Sylvie Mériel, de Force ouvrière (FO). Si les services ferment, c'est parce que les gens tombent malades." Si le service doit rouvrir le 6 janvier, le personnel soignant de l'établissement craint que les fermetures de ce genre ne se multiplient à l'avenir.

Le JT
Les autres sujets du JT
Depuis le 19 décembre, le service d\'oncologie de l\'hôpital de Cherbourg (Manche) est fermé. Quatorze malades ont dû être transférés du jour au lendemain, parfois à des kilomètres, créant le désarroi autant pour leurs proches que parmi le personnel soignant.
Depuis le 19 décembre, le service d'oncologie de l'hôpital de Cherbourg (Manche) est fermé. Quatorze malades ont dû être transférés du jour au lendemain, parfois à des kilomètres, créant le désarroi autant pour leurs proches que parmi le personnel soignant. (France 2)