Sports : la technologie au service du handicap

Certaines compétitions sportives permettent aux athlètes handicapés de participer à des épreuves grâce à de la robotique assistée.

France 2

Comme chaque jour, Silke Pan se rend à sa séance de sport. Plus qu'un loisir, c'est une raison de vivre. Ancienne acrobate, un accident de trapèze l'a rendue paraplégique, l'exosquelette est le seul moyen pour elle de se tenir debout. Ce système remplace la fonction du membre, et grâce à quatre moteurs placés au niveau des hanches et des genoux, Silke peut à nouveau marcher.

Reproduire les gestes du quotidien

Des mois de préparation pour participer à la première édition des jeux bioniques, organisée à Zurich il y a un mois. Regroupant 73 athlètes de 25 pays, leur discipline à eux est de reproduire les gestes du quotidien : changer une ampoule ou étendre le linge. C'est un effort extrême, tout aussi éprouvant qu'un 100 mètres pour un sprinter. Pour le chercheur Robert Reiner, cet événement est l'avenir des compétitions sportives.

Le JT
Les autres sujets du JT
\"Une des façons d’empêcher l’adversaire de marquer c’est de le faire tomber\", explique Olivier Cusin, entraineur de l’équipe de France paralympique de rugby fauteuil, ci-contre lors d’un stage de préparation au Creps de Bourges le 20 août 2016.
"Une des façons d’empêcher l’adversaire de marquer c’est de le faire tomber", explique Olivier Cusin, entraineur de l’équipe de France paralympique de rugby fauteuil, ci-contre lors d’un stage de préparation au Creps de Bourges le 20 août 2016. (MAXPPP)