Plus d'un millier de personnes handicapées privées de vacances

Plus d'un millier d'adultes handicapés sont privés de vacances cette année. En cause : l'agence corse organisatrice des séjours a vu son agrément suspendu à la dernière minute. Pourtant, les séjours étaient déjà programmés et payés.

France 3

Marion est handicapée mentale. À l'heure de boucler sa valise, elle apprend que l'organisme "Rêves et découvertes" avec lequel elle part chaque année n'a plus l'agrément adapté : "vacances organisées". Son père s'inquiète, car Marion exprime assez peu ses sentiments, mais une chose est sûre, elle n'est pas la seule à avoir été prévenue au dernier moment. 1 100 handicapés dans toute la France sont dans le même cas. Marion n'ira pas faire du cheval et elle ne comprend pas pourquoi. "Il y a 2 100 euros que Marion a versé de ses économies qui maintenant sont dans la nature. Si je crée ce collectif c'est pour récupérer l'argent de Marion, mais aussi l'argent de toutes les personnes concernées. C'est le principe de l'Adapei, si on le fait pour un on le fait pour tous", explique Christian Kovac, trésorier de l'Adapei de l'Ain.

Liquidation judiciaire

Ces séjours adaptés existent depuis plus de 20 ans, plus de 30 000 handicapés en ont profité. Aucun problème jusqu'aux premiers signalements en 2015 et en 2016. La société est basée en Corse, la préfecture relève alors des dysfonctionnements qu'elle juge dangereux. Et notamment des hospitalisations d'urgence non signalées. Joint par téléphone, l'avocat de "Rêves et découvertes" ne nie pas les faits, mais il affirme que depuis le mois de janvier, l'entreprise a prouvé son professionnalisme. La préfecture a d'ailleurs validé au printemps toutes les autorisations de séjours adaptés. La liquidation judiciaire va permettre le remboursement des 1 100 voyageurs handicapés lésés. Mais 300 travailleurs saisonniers n'ont plus de travail et les centres qui devaient les accueillir perdent de l'argent. "Rêves et découvertes" tourne au cauchemar.  

Le JT
Les autres sujets du JT
Place de parkin réservée aux personnes en situation de handicap, à Thionville.
Place de parkin réservée aux personnes en situation de handicap, à Thionville. (MAXPPP)