Conférence nationale du handicap: le président du Collectif Handicaps boycotte la réunion à l'Elysée mercredi

Le président du Collectif Handicaps ne participera pas à la Conférence national du handicap, le grand rendez-vous des associations, à cause d'une absence de concertation selon lui et d'un "manque apparent d'ambitions".
Article rédigé par France Info
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Prise de parole de M. Arnaud de BROCA, président du collectif Handicaps, entouré de M. Jérémie BOROY, président du Conseil national consultatif des personnes handicapées (CNCPH), et M. Fernando PINTO DA SILVA, vice-président du Conseil national consultatif des personnes handicapées (CNCPH). (06 Octobre 2022) (AMAURY CORNU / HANS LUCAS)

Mercredi 26 avril doit se tenir la 6e Conférence nationale du handicap (CNH), présidée par Emmanuel Macron à l'Elysée. Le président du Collectif Handicaps, qui regroupe 52 associations, a annoncé ne pas vouloir participer à l'événement, ont appris franceinfo et France Bleu ce mardi.

>>> Conférence nationale du handicap : "La vie quotidienne des personnes handicapées n'a pas fondamentalement changé"

"On nous a proposé plusieurs formats d’intervention mais aucun ne nous convient, nous n’irons donc pas", a précisé le président du collectif, Arnaud de Broca.

La veille, lundi, les associations avaient menacé de boycotter l'événement, fustigeant un "manque apparent d’ambition" pour améliorer les droits et la vie quotidienne des personnes handicapées.

"La CNH apportera des réponses concrètes pour améliorer la vie des personnes en situation de handicap, leurs familles et les aidants. Tous les sujets de la vie quotidienne seront abordés", a déclaré lundi à l'AFP Geneviève Darrieussecq, ministre déléguée chargée des Personnes handicapées. "Il y aura un avant et un après CNH dans notre société, notamment en ce qui concerne les droits fondamentaux" de ces personnes, a-t-elle promis.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.