Etats-Unis : la main d'un patient greffée sur son ventre

Un chirurgien du Texas a eu recours à cette technique pour sauver le membre gravement brûlé. 

La main d\'un patient greffée sous la peau de son ventre à l\'hôpital méthodiste de Houston (Texas, Etats-Unis), le 27 août 2015.
La main d'un patient greffée sous la peau de son ventre à l'hôpital méthodiste de Houston (Texas, Etats-Unis), le 27 août 2015. (PAT SULLIVAN / AP / SIPA)

Ce genre de chirurgie n'est pas nouveau, mais il reste rare. La main d'un patient a été greffée sur son ventre à Houston (Texas, Etats-Unis), rapporte mercredi 2 septembre The Charlotte Observer. Un chirurgien a eu recours à cette technique pour sauver le membre grièvement brûlé, explique le journal.

Cet homme de 87 ans a ainsi passé trois semaines avec sa main gauche cachée sous une poche de tissu dans son ventre pour donner le temps aux tissus de guérir et rétablir l'approvisionnement en sang de la main.

Cette méthode – greffer temporairement une partie du corps à une autre – n'est pas une première, mais elle est plus souvent utilisée en chirurgie de guerre, relève The Charlotte Observer. Sans cela, "il est probable qu'il aurait perdu tous ses doigts", explique le chirurgien au journal. 

Un pied sur la cheville, un nez sur le front

"De nombreux médecins ne réalisent pas que cette technique est une option dans ce genre de situations, observe un expert de la greffe de main. Elle vous donne des résultats phénoménaux, surtout dans ce type de blessure, avec un minimum de complications."

En Chine, la main d'un ouvrier coupée lors d’un accident de travail lui avait été greffée sur la cheville, comme le relayait Slate. Dans le même pays, un homme de 22 ans s'est vu implanter un nez sur le front avant qu'il lui soit greffé au milieu de la figure.