Vidéo Avec "Les Enfants du plomb", l'émission "Vert de rage" enquête sur les dangers de cette pollution en France et au Pérou

Publié Mis à jour
L'impact des métaux lourds sur le quotient intellectuel des enfants
Article rédigé par
France Télévisions

Pour la nouvelle saison de la série documentaire "Vert de rage", qui traque les scandales environnementaux et sanitaires sur la planète, le journaliste Martin Boudot se penche sur les dommages du plomb chez les enfants. 

Une enquête inédite révèle ce qui s'avère être un scandale sanitaire et environnemental : la contamination au plomb du sol de plusieurs communes du Pas-de-Calais, proches de la fonderie de métaux Metaleurop, fermée depuis 2003. Alors que les autorités assuraient, depuis près de vingt ans, que la pollution avait totalement disparu dans ces zones, le documentaire Les Enfants de plomb, de Martin Boudot, démontre que ce secteur est le plus vicié de France et qu'un grand nombre d'enfants sont atteints de saturnisme.

Un constat corroboré par l'ARS et la préfecture du Pas-de-Calais, qui ont été contraintes d'effectuer des analyses en juin 2022 sous la pression d'habitants de ces villages, et plus particulièrement d'Evin-Malmaison. Les résultats de ces analyses, qui ont été dévoilés le 27 septembre, prouvent que les niveaux de plomb dans les sols de ces villages dépassent les seuils d'alerte et touchent toujours potagers, cours de récréation, stades et terrains de jeux.

Les enfants sont les premières victimes de ces contaminations. "Le plomb est l'un des éléments les plus toxiques du monde. Il est cancérigène, provoque des malformations génétiques, des malformations du fœtus, réduit le développement neurologique des enfants", explique le scientifique italien Flaviano Bianchini, spécialiste de la contamination aux métaux lourds et directeur de l'ONG Source, qui témoigne dans le documentaire et qui réalise pour l'occasion une grande étude sur des enfants au Pérou.

Des ravages sur le cerveau des enfants

Car c'est dans ce pays, plus précisément dans la ville de Cerro de Pasco, que l'on trouve la plus grande mine d'extraction de plomb toujours en activité. Les enfants de cette région sont touchés par de multiples symptômes : problèmes de mémoire, anémie, perte de cheveux, vomissements après les repas, et aussi un impact net sur le développement du cerveau. "Il existe de nombreuses études qui montrent que l'un des principaux effets de la pollution aux métaux lourds dans le corps, en particulier du plomb, c'est l'impact sur le développement du cerveau et donc sur le QI", précise Flaviano Bianchini dans le documentaire. Des effets qu'il analyse en comparant le taux de plomb contenu dans le corps de 80 enfants péruviens habitant Cerro de Pasco et leur quotient intellectuel.

les dommages irréversibles du plomb sur les enfants

Et les conclusions sont implacables. Ces enfants ont six fois plus de plomb dans le corps et un quotient intellectuel inférieur de 12,3 points par rapport à des jeunes vivant dans des conditions similaires dans une autre ville péruvienne. "Douze points de différence de quotient intellectuel, c'est l'impossibilité, par exemple, d'aller à l'université ou d'être ingénieur, se désole Flaviano Bianchini. Malheureusement, ceux qui ont 7, 8 ou 9 ans aujourd'hui ne pourront rien y changer. (…) Cela a donc un impact sur l'avenir de ces enfants, pas que sur leur jeunesse, sur toute leur vie."

>> Le documentaire "Les Enfants de plomb" présenté dans le cadre de l'émission "Vert de rage", est diffusé le 3 octobre à 21h10 sur France 5.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.