Santé : les bactéries sont de plus en plus résistantes aux antibiotiques

Le gouvernement lance mercredi 14 novembre une nouvelle campagne pour faire baisser la prise d'antibiotiques. Plus ils sont consommés, plus ils risquent d'être inefficaces. 

Au service de réanimation de l'hôpital de Brive-la-Gaillarde (Corrèze), des patients fragiles sont hospitalisés et la résistance aux antibiotiques est un sujet de préoccupation quotidien. "Le risque c'est d'arriver à avoir des infections pour lesquelles on n'a pas de solutions", prévient le docteur Elias Kraman, réanimateur, alarmé par le nombre de patients résistants. Une bactérie peut obtenir par mutation des défenses contre ces médicaments et ensuite les transmettre à d'autres populations de bactéries. Apparus dans les années 1940, les antibiotiques ont révolutionné la médecine, mais leur usage intempestif a réduit leur efficacité. 

Les humains et les animaux sont concernés

La lutte commence chez le médecin généraliste. Le docteur Julien Soullier explique qu'il doit déterminer si une angine, par exemple, est d'origine virale ou bactérienne. "Il faut bien prendre en compte les besoins des gens qui ne sont pas forcément une pression personnelle, mais un peu sociétale sur les contraintes des emplois, gérer des enfants...", explique-t-il. Les vétérinaires aussi sont mobilisés et ont réduit leur usage d'antibiotiques d'un quart en cinq ans. Ils ont misé sur la vaccination ou sur le bien-être animal. Il existe aussi des précautions pour éviter de transmettre des résistances aux consommateurs de viande. Par ailleurs, des chercheurs se sont emparés du sujet, mais la vigilance reste indispensable face à cet enjeu mondial. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Un antibiotique courant, la clarithromycine, pourrait être associé à un risque accru de décès cardiaque, selon une étude danoise publiée le 20 août 2014.
Un antibiotique courant, la clarithromycine, pourrait être associé à un risque accru de décès cardiaque, selon une étude danoise publiée le 20 août 2014. (GARO / PHANIE / AFP)