Les abords de l’autoroute A1, une décharge à ciel ouvert

Au nord de Paris, les abords de l’autoroute A1 sont une véritable décharge à ciel ouvert, notamment le tronçon entre l’aéroport Charles-de-Gaulle et Paris, par où transitent de nombreux touristes.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Éviers, carrelage, sacs, les abords de l’autoroute A1, la plus fréquentée d’Europe qui relie Paris par le nord, sont une véritable décharge à ciel ouvert. C’est par cet axe que transitent de nombreux touristes, entre l’aéroport Charles-de-Gaulle et la capitale. "La dernière partie est pire que les autoroutes à Londres, c’est vraiment une mauvaise image pour une ville européenne", explique Nicholas Standford, un touriste anglais, interrogé par France 2. Le lieu semble être privilégie par certains artisans pour se débarrasser de leurs déchets.

5 millions d'euros débloqués par le gouvernement

"Beaucoup d’éviers, beaucoup de carrelage, beaucoup de choses de transformation de salle de bains", détaille François Métayer, directeur du centre de la Direction des routes d’Île-de-France, interrogé par France 2 lors d’une opération de nettoyage.
Pour nettoyer des décharges à ciel ouvert, le gouvernement a débloqué 5 millions d’euros, alors que dans quelques mois, la France accueille la Conférence mondiale sur le climat.

 

Le JT
Les autres sujets du JT
Opération escargot de routiers en grève, sur l\'A1, le 22 janvier 2015.
Opération escargot de routiers en grève, sur l'A1, le 22 janvier 2015. ( MAXPPP)