Incendie d'un site TDF à Limoges : un comité anti-5G revendique cette opération "voix du vent et chants des oiseaux"

La piste criminelle est privilégiée mais pour l'instant, rien ne prouve que ce comité est responsable de cet incendie qui n'a pas privé des usagers de la 5G, mais 1,4 million de foyers de la FM et de la TNT.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
L'émetteur de radiodiffusion des Cars, en Haute-Vienne, en proie à un incendie lundi 11 janvier 2021. (France Bleu Limousin)

Le Comité pour l’Abolition de la 5G et Son Monde (CLA5GSM) revendique mardi 12 janvier l’incendie de l’antenne relais des Cars en Haute-Vienne lundi soir, dans un courrier envoyé à la presse quotidienne régional, le Populaire du centre et que franceinfo a pu se procurer. Dans ce courrier, ce comité explique que cette opération "voix du vent et chants des oiseaux" a vocation à dénoncer la 5G. Il se dit en "guerre" contre cette technologie.

"Jamais l'iPhone ne réjouira l'humanité"

Le comité inconnu jusque là, assure exister "depuis très longtemps, peut être depuis toujours" et rappelle dans ses "principes fondamentaux" que "jamais l’ iPhone ne réjouira l’humanité" ou encore que "nous ne nous déplacerons jamais plus vite que la lumière".

"C’est seulement aujourd’hui que nous dévoilons notre existence, dissimulées derrière de frêles masques, parce que le danger est à notre porte. Malgré notre grand âge et notre connaissance de certains secrets, nous ne sommes pas puissantes, nous ne sommes qu’une poignée, pourchassées, terrifiées, mais nous vaincrons malgré notre faiblesse", poursuit la lettre de revendication qui a été écrite au féminin.

Deux heures de lutte contre les flammes

TDF a porté plainte. La piste criminelle est privilégiée mais pour l'instant, rien ne prouve que ce comité est responsable de cet incendie qui n'a pas privé des usagers de la 5G, mais 1,4 million de foyers de la FM et de la TNT. L'enquête a été confiée à la section de recherche de la gendarmerie de Haute-Vienne.

L'incendie du site a été "maîtrisé" à 22 heures lundi soir, après plus de deux heures de lutte contre les flammes, avaient indiqué les pompiers à France Bleu Limousin, mardi matin. Un émetteur radio est toujours hors-service. 1,4 million de personnes ne peuvent plus écouter France Bleu Limousin, France Bleu Périgord, France Inter, France Culture, et France Musique, ni regarder les chaînes de la TNT. L'émetteur de franceinfo, situé dans la ville de Limoges, n'est lui pas concerné.

Un site TDF déjà incendié à Marseille début décembre

Le feu s'était déclaré lundi soir avant 20 heures sur le site principal de diffusion de la FM et de la TNT en Haute-Vienne, aux Cars. Les pompiers avaient envoyé une vingtaine d'hommes sur place et mobilisé le Grimp, le groupe d'intervention en milieu périlleux, afin de sécuriser les lieux, rapporte France Bleu Limousin. Le feu a commencé à une centaine de mètres de hauteur et s'est propagé par les gaines électriques. Il a été particulièrement compliqué à maîtriser en raison des risques d'effondrement de ce pylône métallique de 230 mètres de haut.

Le 1er décembre dernier, un autre site TDF avait été victime d'un incendie criminel à Marseille.



Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.