Canicule : comment aider les oiseaux touchés par la sécheresse

En première ligne face à la sécheresse, les oiseaux souffrent fortement d'une pénurie d'insectes. La situation inquiète la Ligue pour la protection des oiseaux qui préconise de mettre un récipient d'eau fraîche à leur disposition.  

photo d\'illustration
photo d'illustration (PIERRE HECKLER / MAXPPP)

Les oiseaux sont au régime sec depuis plusieurs semaines. Vous l'avez peut être remarqué, il n'y a pas de moustiques cette année. Les mares, les ornières sont à sec, aucune flaque d'eau à l'horizon. Un manque d'insectes qui prive les oiseaux de nourriture comme lors de la canicule du mois de juin dernier.

"Des gens avaient constaté que les oiseaux étaient affamés autour de chez eux, explique Julien Présent de l'association LPO. Ils se sont mis à nourrir les oiseaux comme en hiver, avec de la graisse, et les mangeoires ne désemplissaient pas. C'était bien la preuve qu'on avait une pénurie d'insectes." 

Disposer un récipient d'eau fraîche à bords plats

En effet, les oiseaux souffrent de la sécheresse et de la chaleur bien plus que les hommes, car cela a une incidence directe sur leur ressource alimentaire. Mettre un récipient à sa fenêtre ou dans son jardin peut aider les volatiles et leur permettre d'éviter la désydratation. Julien Présent livre quelques conseils. "Il faut mettre un récipient d'eau à bords plats et changer régulièrement l'eau. Cela va leur permettre à la fois de se désaltérer et aussi de prendre des bains."  La LPO recommande donc de choisir un récipient peu profond, de 3-4 cm, à disposer dans un endroit dégagé, à l'ombre. Idéalement, l'eau devra être renouvellée les matins, aux heures fraîches.

Les martinets particulièrement touchés 

Mais contre la chaleur il n'y a pas grande chose à faire, comme pour les martinets. "Enormement d'oisillons ont sauté de leurs nids car les martinets nichent sous les toits où il faut très chaud, explique le spécialiste. C'est une période vraiment compliquée avec beaucoup d'oisillons en détresse."

"On transfert tous les martinets que nous apportent les gens, vers le centre de soins, Sauve qui plume, continue Julien Présent. Mais ils ont dû refuser des nouvelles arrivées car ils n'étaient plus capables de s'occuper des oiseaux déjà au centre." L'association a déjà reçu plus de 100 martinets en soin, précise Julien Présent. Mais avec le niveau bas des eaux les hérons, aigrettes et sternes, autrement dit les oiseaux piscivores s'en donnent à coeur joie, le poisson étant plus facile à attraper.