Sécheresse : la Ligue de protection soigne les oiseaux déshydratés

En cette période de sécheresse, les oiseaux sont en première ligne. Des dizaines de volatiles déshydratés et affamés sont recueillis chaque jour par la Ligue de protection des oiseaux.

France 2

Pour ce petit martinet, c'est une question de survie. Patiemment, une bouchée après l'autre, une bénévole nourrit l'oiseau, qui est tombé de son nid. Il faudra renouveler l'opération cinq à six fois dans la journée pour des dizaines d'oiseaux. "Il y a beaucoup de travail. On s'occupe de 130 oiseaux environ, sans compter les hirondelles", explique la bénévole. Ce centre de sauvegarde de la Ligue de protection des oiseaux situé à Rosenwiller (Bas-Rhin) a été pris d'assaut après la canicule.

Les oisillons sautent du nid pour éviter la chaleur

Une salle de fortune a été montée pour accueillir les oiseaux victimes de déshydratation. "Certains jours, plus d'une centaine d'oiseaux sont arrivés, notamment les martinets, qui nichent sous les toits", précise Christian Braun, directeur de la Ligue de protection des oiseaux en Alsace. Les oisillons préfèrent alors sauter du nid. Ils sont sauvés par les habitants, qui les confient à la Ligue de protection des oiseaux. Beaucoup d'hirondelles sont également soignées.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les merles font partie des oiseaux chassés avec de la glu.
Les merles font partie des oiseaux chassés avec de la glu. (MURIEL HAZAN / BIOSPHOTO / AFP)