VIDEO. L'interdiction de la cigarette électronique dans les lieux publics fait débat

Pour ses adeptes, "vapoter n'est pas fumer". Mais pour les tabacologues, cette pratique "donne une image positive de l'acte de fumer".

France 2 – Laurence Decherf et Emmanuel Beke

Interdiction de "vapoter" dans les lieux publics, vente dans des établissements agréés, accès interdit aux mineurs : la cigarette électronique devrait faire l'objet d'un encadrement assez strict, selon des recommandations d'experts, rendues publiques mardi 28 mai. Un projet qui divise, comme le montre ce reportage de France 2.

Avec l'arrivée de la cigarette électronique, les fumeurs ont refait leur apparition aux comptoirs des bars et parfois même au bureau. Beaucoup n'y voient aucun inconvénient. Pour les adeptes, "vapoter n'est pas fumer". Ils font valoir que leur cigarette électronique rejette de la vapeur d'eau et non de la fumée de tabac.

Une incitation à fumer pour les jeunes

La loi Evin interdit pourtant de fumer dans les lieux à usage collecitf. Et le Code de la santé publique stipule que "sont considérés comme produits du tabac les produits destinés à être fumés,  prisé, mâchés ou sucés dès qu'ils sont (...) constitués de tabac, ainsi que les produits destinés à être fumés même s'ils ne contiennent pas de tabac".

En outre, les tabacologues mettent en garde contre les conséquences de leur geste. "Ça donne une image positive de l'acte de fumer et cet acte de fumer positif va être repris par les plus jeunes. Ça va les inciter à goûter à la nicotine sous une forme différente mais non anodine", s'inquiète le docteur Patrick Dupont, médecin au centre d'addictologie de l'Hôpital Paul-Brousse de Villejuif (Val-de-Marne). Selon une étude récente faite à Paris, 64% des jeunes de 12 à 14 ans qui avaient essayé l'e-cigarette n'avaient encore jamais fumé auparavant, souligne le rapport.

La cigarette électronique devrait faire l\'objet d\'un encadrement assez strict, selon des recommandations d\'experts qui seront rendues publiques, le 28 mai 2013.
La cigarette électronique devrait faire l'objet d'un encadrement assez strict, selon des recommandations d'experts qui seront rendues publiques, le 28 mai 2013. ( MAXPPP)