Pollution : les mégots pointés du doigt

Les industriels du tabac ont été reçus vendredi 5 octobre au ministère de la Transition écologique afin d'aborder la lutte contre la pollution des mégots. Des déchets plus néfastes qu'il n'y paraît.

FRANCE 2

Des petits déchets loin d'être inoffensifs. Plus de 30 milliards de mégots sont jetés chaque année, en France. Abandonnés aux quatre coins des rues, ils sont des petites bombes environnementales à retardement. Pour cause, un mégot contient en moyenne 4 000 substances chimiques, dont la nicotine, les phénols et des métaux lourds. Le filtre des cigarettes est également fabriqué à partir d'acétate de cellulose, un plastique qui met plus de dix ans à se dégrader.

Quelle est la responsabilité des industriels ?

"Sur ces 4 000 substances chimiques, il y en a 250 qui sont classées comme très nocives pour la santé et 50 sont classées comme très cancérigènes. On a l'impression que ce n'est pas grave, que c'est un tout petit déchet. Mais on ne se rend pas compte de l'impact environnemental qui est derrière", alerte Éléonore Kubik de l'agence France Nature Environnement. Des constatations qui ont poussé le gouvernement à réagir, pointant du doigt la responsabilité des fabricants de tabac.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le tarif de certaines références augmente à nouveau, lundi 20 août : il faudra débourser entre 7,60 euros et 9,30 euros pour un paquet de 20 cigarettes.
Le tarif de certaines références augmente à nouveau, lundi 20 août : il faudra débourser entre 7,60 euros et 9,30 euros pour un paquet de 20 cigarettes. (PIERRE ROUANET / MAXPPP)