San Francisco bannit la vente de cigarettes électroniques

Les États-Unis partent en guerre contre la cigarette électronique. San Francisco est la première grande ville américaine à en bannir la vente. 

France 2

Le vapotage banni. Mardi 25 juin, San Francisco est devenue la première grande ville américaine à interdire la vente de cigarettes électroniques. La mesure adoptée par le conseil municipal a un but : limiter la consommation de tabac chez les jeunes. "Il y a des gens et surtout des jeunes addicts à la nicotine, ils n'auraient jamais dû toucher à une cigarette", déplore Shamann Walton, membre du conseil municipal de San Francisco. La cigarette électronique séduit particulièrement les jeunes Américains. En 2018, ils étaient 3,6 millions de mineurs à vapoter régulièrement. Mais surtout en un an, le vapotage a augmenté de 78% chez les lycéens et 48% chez les collégiens. 

Une décision inutile ?

Pourtant, interdire la vente de cigarettes électroniques est une décision hypocrite pour ce vendeur californien. "Les enfants continueront de vapoter parce qu'ils n'achètent pas leurs cigarettes électroniques en magasin, ils font ça sur internet", assure Imad Bittar. Si l'usage et la possession ne sera pas puni, l'interdiction de sa vente devrait être effective au début de l'année prochaine. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Une personne tient une cigarette électronique dans sa main, à Paris, le 12 septembre 2013.
Une personne tient une cigarette électronique dans sa main, à Paris, le 12 septembre 2013. (FRANCK FIFE / AFP)