San Francisco interdit la vente de cigarettes électroniques

Le conseil municipal veut agir face à la "hausse impressionnante" du vapotage chez les jeunes.

Un Américan fume une cigarette éléctronique, à San Fransisco, le 23 janvier 2018.
Un Américan fume une cigarette éléctronique, à San Fransisco, le 23 janvier 2018. (JUSTIN SULLIVAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)

La guerre est déclarée aux cigarettes électroniques. San Francisco est devenue mardi 25 juin la première grande ville américaine à interdire sur son territoire la vente de cigarettes électroniques, par un vote à l'unanimité de son conseil municipal.

L'ordonnance, qui doit être signée par la maire de la ville californienne, met en avant la nécessité d'agir face à la "hausse impressionnante" du vapotage chez les jeunes qui a des "conséquences significatives sur la santé publique". Le texte précise que pour être vendue à San Francisco - dans une boutique ou via internet - une cigarette électronique doit au préalable avoir reçu le feu vert de la FDA, l'agence sanitaire fédérale, or cette dernière n'en a approuvé aucune jusqu'à présent.