Cannabis : la dépénalisation de retour dans le débat

Jean-Marie Le Guen, le secrétaire d'État aux relations avec le Parlement a déclenché la polémique : il souhaite la fin de la prohibition du cannabis.

France 2

Jean-Marie Le Guen, le secrétaire d'État aux Relations avec le Parlement, a déclaré vouloir dépénaliser la consommation et la détention de cannabis. "La prohibition n'amène pas la diminution de la consommation (...), deuxièmement les produits qui sont distribués par le trafic sont des produits qui sont plus dangereux que ceux délivrés dans d'autres pays", a-t-il déclaré.

"Aucune piste de réflexion"

Comme d'autres ministres de gauche avant lui, Jean-Marie Le Guen, médecin de profession, envisage une consommation de cannabis privée, et contrôlée pour les plus de 21 ans. Mais pour le gouvernement, le débat est clôt. "Il n'y a aucune piste de réflexion engagée au gouvernement sur cette question", a affirmé le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll. Même en petite quantité, la consommation ou la possession de cannabis peut entraîner un an de prison et 3 500 euros d'amende. Pourtant, 20% des adolescents en consomment régulièrement.

Le JT
Les autres sujets du JT