Crise sanitaire : les conséquences des confinements et du couvre-feu sur les animaux de compagnie

Les animaux de compagnie ont dû aussi s’adapter aux confinements et au couvre-feu. Moins de socialisation avec d’autres chiens, prise de poids… Les conséquences sur eux sont nombreuses.

France 3

La foule, les bruits de la ville, et la présence d’autres animaux sont autant de phénomènes auxquels ont été déshabitués les chiens avec les confinements et le couvre-feu. Naître à cette période, dans un monde plus froid, peut avoir des conséquences pour un chien. "Il y a beaucoup moins de gens à l’extérieur, moins de mouvements, les gens ont peur de faire rencontrer deux chiens, parce qu’on garde nos distances, et ça crée des problèmes chez le chien", explique Céline Forêt, éducatrice canin. Un chiot moins sociabilisé est un futur chien plus craintif, voire agressif, selon elle. 

Anxiété de la séparation lorsque la routine revient

La prise de poids est également une conséquence du confinement chez le chien. "Il a pris 800 grammes en quelques temps, il demandait plus à manger, vu qu’il sortait moins, il avait un peu plus de friandises, et il se dépensait moins aussi", témoigne une femme à propos de son chien. Des maîtres trop présents pendant le confinement, et moins lorsque la routine reprend ; la pilule passe mal chez les chiens qui peuvent développer un "hyperattachement" selon Yannick Perennes, vétérinaire, puis une anxiété de la séparation.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les animaux de compagnie ont dû aussi s’adapter aux confinements et au couvre-feu.
Les animaux de compagnie ont dû aussi s’adapter aux confinements et au couvre-feu. (CAPTURE ECRAN FRANCE 3)