Coronavirus : Emmanuel Macron souhaite une campagne de vaccination en deux temps

Mardi 1er décembre, Emmanuel Macron a évoqué la deuxième phase de la campagne de vaccination contre le coronavirus, qui se déroulerait au printemps pour le "grand public".

Emmanuel Macron veut accélérer, aller plus vite et plus loin que la simple campagne de préconisation. C'est ce qui ressort de l'intervention du chef de l'État à l'issue de sa réunion avec le Premier ministre belge, Alexander de Croo, à l'Élysée mardi 1er décembre. La Haute autorité de santé (HAS) recommandait un dispositif en cinq phases. Le président de la République, lui, n'en a présenté que deux : une première entre décembre et janvier, qui donnerait la priorité aux résidents en Ehpad (Établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes) et aux soignants. Puis une deuxième, au printemps, qui concernerait tous les Français. 

Des impératifs logistiques

"Il faudrait néanmoins que la logistique suive, que les médecins généralistes et les pharmaciens jouent le jeu et, bien sûr, qu'il y ait suffisamment de vaccins," tempère Patricia Issa de Grandi, journaliste du service politique de France Télévisions, mardi soir. Jean Castex devrait détailler la stratégie vaccinale du gouvernement jeudi 3 décembre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un laboratoire biologique à Paris, le 25 novembre 2020.
Un laboratoire biologique à Paris, le 25 novembre 2020. (NATHAN LAINE / HANS LUCAS / AFP)