Cet article date de plus de huit ans.

L'Agence du médicament va suspendre les ventes de Diane 35

Les autorisations de mise sur le marché de ce médicament utilisé comme contraceptif, qui a causé la mort de quatre personnes en vingt-cinq ans, vont être suspendues.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une boîte du médicament Diane 35. (ERIC BERACASSAT  / AFP)

L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a décidé, mercredi 30 janvier, de suspendre les autorisations de mise sur le marché du médicament Diane 35 et de ses génériques. Ce médicament contre l'acné utilisé aussi comme contraceptif a causé la mort de quatre personnes en vingt-cinq ans.

Le rapport bénéfice-risque a été jugé "défavorable dans le traitement de l'acné", a affirmé le directeur de l'Agence, Dominique Maraninchi, lors d'une conférence de presse. Cette suspension prendra effet dans trois mois. Dans l'intervalle, les patientes "ne doivent pas interrompre leur traitement", a-t-il indiqué, jusqu'à une nouvelle consultation chez leur médecin.

"Les médecins ne doivent plus prescrire ce médicament", a toutefois exhorté Dominique Maraninchi, que ce soit en prescription initiale ou en renouvellement de prescription.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.