Cancer : deux médecins créent une application pour aider les malades à trouver un essai clinique

Pour permettre aux malades du cancer de pouvoir intégrer plus facilement un essai clinique, des médecins français ont lancé une application dédiée. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Siavoshe Ayati et Jean-David Fumet, les deux cancérologues créateurs de l'application OncoClic', qui permet d'aider les malades à trouver un essai clinique. (ONCOCLIC')

Deux cancérologues francais ont lancé fin 2020 une application gratuite pour permettre à des malades du cancer de participer à des essais cliniques plus facilement. Nommée OncoClic', elle est destinée aux médecins. Ceux-ci peuvent, en quelques clics, trouver un essai clinique adapté à leur patient.

"On a créé un algorithme qui nous permet de proposer au médecin investigateur, sur son téléphone et en moins d'une minute, un essai clinique parfaitement adapté à son patient", présente Jean-David Fumet, co-fondateur du site. "Ensuite, il pourra via l'application adresser son patient dans le centre hospitalier en question, pour qu'il puisse bénéficier de l'innovation." 

"Aussi simple que de commander une pizza"

Les deux oncologues du centre anti-cancer de Dijon sont partis d'un constat saississant : moins de 5% des malades participent à un essai clinique alors qu'ils sont très nombreux à être demandeurs, puisque ces essais permettent souvent de bénéficier des meilleurs traitements possibles. Ce qu'on ne sait pas forcément, c'est que les essais cliniques s'adressent à tous les patients, pas seulement aux plus atteints. "On s'est dit qu'il fallait que ce soit aussi simple d'inclure un patient dans un essai clinique que de commander une pizza sur une application ou de chercher une trottinette sur le bon coin", explique Jean-David Fumet.

L'application, testée avec succès à Dijon, séduit quatre autres établissements de santé qui vont ouvrir leurs essais cliniques à des patients qui leur seraient adressés via Oncoclic. Le site couvrira toute la France début mars.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Cancer

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.