Belle-Île ne connait pas la désertification médicale

À Belle-Île, près des côtes du Morbihan, on propose aux médecins d'ajouter à leur activité dans le privé, des gardes hospitalières. France 3 s'est rendue sur place.

FRANCE 3

Pas de problème pour faire venir les touristes à Belle-Île, pour les médecins c'était plus compliqué. Pour faire en sorte de garder ces praticiens, la municipalité a décidé de mettre en place un dispositif inédit : proposer aux médecins de partager leur activité entre cabinet privé et garde hospitalière.

Le cabinet privé à l'hôpital

C'est ce qui a attiré ce couple de médecins généralistes originaires de Paris. "On a probablement moins d'activité libérale, mais on a une activité hospitalière qui complète, avec des nuits, des week-ends, cela nous prend du temps, mais on arrive à s'organiser, et puis on est forcément un peu plus présent pour les enfants dans la journée. À la sortie de l'école en tout cas, c'est plus facile de s'organiser", explique une jeune praticienne.

Pour leur faciliter l'installation, l'hôpital de Belle-Île propose aux médecins des locaux pour leur activité libérale.

Le JT
Les autres sujets du JT