Cet article date de plus de quatre ans.

Alzheimer : "C'est l'amour qui me fait tenir"

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Alzheimer : "C'est l'amour qui me fait tenir"
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

À l'occasion de la journée des aidants, une équipe de France 3 a suivi deux couples dont l'un des conjoints est atteint d'une maladie neurodégénérative.

Monique Bertoux a 80 ans et Alzheimer. C'est son mari qui s'occupe d'elle au quotidien. Ils font tout à deux et Fernand l'accompagne dans les tâches ménagères pour qu'elle reste active. "Ça s'appelle de la stimulation", dit-il.

"Avec bonne humeur"

Jean-Marie, lui, ne peut plus faire tout ça, il n'a que 59 ans, mais est atteint d'un Alzheimer précoce. Sa femme a arrêté de travailler pour s'occuper de lui. Même si c'est parfois difficile, elle tient à le garder à leur domicile. "C'est l'amour qui me fait tenir, je sais qu'il ferait pareil à ma place", dit-elle. Françoise a des aides à domicile qui viennent pour la seconder et lui offrir des pauses nécessaires. Fernand, lui, n'a pas encore besoin d'aide médicale. Son credo, c'est l'optimisme. "Quand on fait une charge avec bonne humeur, il n'y a plus de charge", explique-t-il.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Santé

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.