VIDEO. Marre de gaspiller de la nourriture ? Voici quelques mesures simples pour arrêter

Mardi 16 octobre, c'est la journée nationale de lutte contre le gaspillage alimentaire.

"Un tiers de la production alimentaire mondiale est d'une manière ou d'une autre jetée, dégradée ou perdue." Eléonore Kubik, chargée de mission au sein de l'association France Nature Environnement, dresse ce constat alarmant. En France, chaque année, une personne jette 30 kg de nourriture, selon une étude de l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe).

Mais comment lutter contre ce gaspillage ? Si certains veulent allonger les dates de péremption de certains produits alimentaires, Eléonore Kubik met en avant des mesures simples applicables par tout le monde dans sa cuisine. 

Prévoir ses menus et cuisiner les restes

La première chose à faire est de prévoir ses menus et de faire sa liste de courses en conséquence. Cela passe par un état des lieux de vos placards et de vos frigos pour savoir ce dont vous disposez, avant de charger le chariot. "C'est tout bête, mais il y a une grosse partie du gaspillage qui est liée à des erreurs d'achats", explique Eléonore Kubik. Elle met aussi en garde contre le piège des promotions qui vous font acheter plus de nourriture que nécessaire. 

Autre risque évitable : la faim. Un ventre vide avant de se rendre au supermarché entraîne souvent une frénésie d'achats pas souvent utiles. "Ça peut sembler un peu étrange, mais on est tous passés par là. On sait tous que quand on a faim, on va avoir tendance à acheter bien plus que ce dont on a besoin", sourit-elle. La chargée de mission incite aussi à cuisiner les restes et épluchures plutôt que de les jeter, et à chercher des recettes qui permettent de les accommoder.

Les pouvoirs publics ont eux aussi pris conscience du problème. En 2013, le gouvernement a lancé le pacte national de lutte contre le gaspillage alimentaire, avant de promulguer une loi trois ans plus tard. "Dans les mesures phares, il y avait par exemple l'interdiction de rendre impropres à la consommation les invendus alimentaires", précise Eléonore Kubik. 

Chaque année, une personne jetterait 30 kilos de nourriture encore consommable.
Chaque année, une personne jetterait 30 kilos de nourriture encore consommable. (PHILIPPE MERLE / AFP)