Vendée : la sardine, la belle de Saint-Gilles

Les atouts nutritionnels de la sardine sont fréquemment loués. Ce poisson a sa capitale à Saint-Gilles-Croix-de-Vie en Vendée et son Label rouge qui récompense un savoir-faire particulier.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Sur le port de Saint-Gilles-croix-de-Vie, les habitués font la queue très tôt le matin. Ils n'ont qu'un mot à la bouche : la sardine. Ce poisson est la star de ce petit port vendéen : 2 000 tonnes sont pêchées ici chaque année. Pour dénicher cet or bleu, il faut se lever tôt. Pour pêcher la sardine, il faut tendre un filet entre deux bateaux. La traque commence. Les marins vont trainer le chalut pendant une demi-heure. Au lever du jour, il est remonté. Quatre tonnes dans leur filet, les deux pêcheurs se partageront les bénéfices.

"Le marin ne sait jamais à quel prix il va vendre"

La pêche à la sardine au large du port de Saint-Gilles remonte au 18e siècle. À l'époque, elle faisait déjà vivre les familles de la ville. Dans les années 1970, il y avait une centaine de bateaux. Aujourd'hui, ils ne sont plus qu'une trentaine. La sardine représente plus de 60% de l'activité de la criée. "Tous les matins, c'est un éternel recommencement et ce n'est jamais le même prix. Donc le marin ne sait jamais à quel prix il va vendre", explique Jean-François Biron, responsable de la criée de Saint-Gilles-Croix-de-Vie. La saison de la sardine court d'avril à fin octobre. Il reste donc quelques semaines pour déguster ce fameux poisson.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un banc de sardines. Les espèces essentielles à la pêche commerciale et de subsistance subissent le déclin le plus marqué, selon le WWF.
Un banc de sardines. Les espèces essentielles à la pêche commerciale et de subsistance subissent le déclin le plus marqué, selon le WWF. (PAOLO CURTO / AGF / AFP)