VIDEO. "Cash Investigation" : comment Lactalis enfreint la loi en ne publiant pas ses comptes

Le géant du lait Lactalis est aussi ferme que secret et refuse de publier ses comptes. C'est pourtant une obligation depuis la loi Sapin 2 en 2016.

Voir la vidéo
France 2

La question a été posée aux dirigeants de Lactalis en septembre dernier, lors d'une réunion à l'Assemblée nationale. "Je voudrais savoir si, comme la loi vous y oblige, vous déposez vos comptes", interroge le député MoDem Richard Ramos. Le géant laitier assume clairement sa position : "Je ne crois pas que la publication des comptes permet au producteur d'avoir un meilleur revenu à la fin du mois", rétorque Michel Nalet, directeur de la communication du groupe. "Cash Investigation" a enquêté.

>> REPLAY. Revivez l'enquête de "Cash Investigation" sur les produits laitiers

Depuis la loi Sapin 2 de 2016, le ministère de l'Agriculture a pourtant le pouvoir de réclamer les comptes de l'entreprise, via les tribunaux de commerce. En mars, les autorités ont saisi par courrier les juges du tribunal de commerce de Laval (Mayenne), où est installé le siège de Lactalis, mais leur demande est restée lettre morte. "Je n'ai rien à déclarer", rétorque un responsable du tribunal, interrogé en caméra cachée par "Cash Investigation".

Le vice-président du tribunal est cadre chez Lactalis

Sauf que l'émission a remarqué un détail intéressant dans la composition du tribunal de commerce de Laval : un certain Michel Peslier en occupe la vice-présidence. Comme tous les membres du tribunal, il est juge bénévole. Dans la vie, il exerce un autre métier : cadre dirigeant chez Lactalis. Gênant ? "J'exerce mes fonctions en toute indépendance et impartialité, dans le respect des obligations et devoirs qui relèvent de ma charge", répond-il à France 2.

Résultat : le ministre de l'Agriculture "ne sait pas" combien Lactalis fait de bénéfices chaque année. "Ca me dérange forcément, puisque respecter la loi, c'est ce qu'on demande à tous nos concitoyens", réagit-il auprès de France 2. Une loi aujourd'hui toujours ignorée par Lactalis : à ce jour, le numéro un mondial du lait n'a toujours pas publié ses comptes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le logo du siège social du groupe laitier français Lactalis à Laval (Mayenne), le 12 janvier 2018.
Le logo du siège social du groupe laitier français Lactalis à Laval (Mayenne), le 12 janvier 2018. (DAMIEN MEYER / AFP)