Cet article date de plus de quatre ans.

Intermarché ne fera plus de promotions à moins 70%

Le président du groupe, Thierry Cotillard, l'annonce dans "Le Journal du dimanche".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des chariots de l'enseigne Intermarché, à Pluguffan (Finistère), le 19 avril 2015. (FRED TANNEAU / AFP)

Après les heurts survenus lors de promotions sur des pots de Nutella, le président d'Intermarché annonce que son groupe ne mènera plus de rabais allant jusqu'à moins 70%. "Nous sommes maintenant dans l'obligation de les arrêter", a-t-il déclaré dans Le Journal du dimanche du 4 février.

Un projet de loi limitant de telles opérations a été présenté, mercredi, en Conseil des ministres après les états généraux de l'alimentation. Bruno Le Maire, ministre de l'Economie, avait demandé à l'enseigne de distribution de cesser de tels rabais.

"Nous n'avions pas imaginé une telle effervescence"

"Nous en profitons pour présenter à nouveau nos excuses à nos équipes malmenées. Mais ces excès, et l'image qu'ils nous renvoient de notre société, doivent être lus comme révélateurs d'une vraie attente des consommateurs en termes de pouvoir d'achat", a également estimé Thierry Cotillard.

Le dirigeant a minimisé la responsabilité de son enseigne dans ces événements. "Nous ne saurions être tenus pour responsables de ce qui est un symptôme", a-t-il poursuivi. Et de reconnaître avoir été dépassé par les événements : "Nous n'avions pas imaginé une telle effervescence. Il y a eu de réels débordements physiques dans une dizaine de magasins, et beaucoup d'incivilités ailleurs."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Alimentation

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.