"Les gens se sautaient dessus" : une réduction sur des pots de Nutella provoque des échauffourées dans des supermarchés

"On essayait de se mettre entre les clients, mais ils nous poussaient", explique une employée au quotidien "Le Progrès".

Des pots de Nutella dans un supermarché, en France.
Des pots de Nutella dans un supermarché, en France. (PHILIPPE TURPIN / PHOTONONSTOP)
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Coup de folie autour du Nutella. Jeudi 25 janvier, des dizaines de personnes se sont ruées vers les magasins Intermarché. La raison ? Une offre très alléchante sur les pots de Nutella de 950 grammes, bradés à 1,41 euro seulement, soit près de 70% de réduction. De quoi provoquer des échauffourées entre clients dans plusieurs magasins.

"A 8h15, il y avait déjà une file d'attente de 200 personnes devant le magasin, raconte un salarié d'Intermarché dans le Nord à franceinfo. Quand l'alarme a sonné pour signifier l'ouverture du magasin, les clients se sont alors mis à courir. "Au bout de quelques minutes, le directeur a dû intervenir. Il a distribué un pot par personne, à côté d'un agent de sécurité. La palette était vide après dix minutes."

Les gens se sautaient dessus et semblaient affamés. J'ai même vu une femme avec des griffures sur son bras.un salarié d'Intermarchéà franceinfo

Même climat tendu à Metz. "A 8h30, les gens couraient et se bagarraient, raconte à franceinfo la directrice d'un magasin. Elle a dû intervenir elle-même pour gérer la distribution aux clients, dans la limite de trois pots par personne. "Les gens étaient agressifs. Ils essayaient de s'arracher les pots et nous menaçaient." Les deux palettes de 288 pots ont rapidement trouvé preneurs. "Cela s'est passé dans un climat difficile", ajoute la responsable, qui n'a pas souvenir d'une telle cohue "depuis douze ou quinze ans". "On habite à côté du Luxembourg, et même là-bas, on n'a jamais vu un prix comme ça."

"Certains clients sont venus la veille pour planquer les pots"

"On essayait de se mettre entre les clients, mais ils nous poussaient", explique une employée qui assure qu’un client a eu un œil au beurre noir dans la cohue, rapporte Le Progrès. "Ça se battait. On a vendu ce qu’on vend en trois mois. Sur les tapis des caisses, il n’y avait que du Nutella", témoigne une autre salariée auprès du quotidien régional.

"Certains clients sont venus la veille au soir des promotions pour planquer les pots de Nutella à d’autres endroits, et ainsi éviter que d’autres puissent les prendre, raconte Jean-Marie Daragon, directeur de l’Intermarché de Montbrison (Loire), au Progrès. Aujourd’hui, j’ai réglé le problème en limitant le nombre de pots à trois par personne. Mais ils faisaient des allers-retours. Donc j’ai décidé de placer [les pots] à l’accueil. Mais ils viennent par groupe de 10, avec chacun une carte".

Sur plusieurs vidéos, diffusées sur les réseaux sociaux, on peut voir l'affluence autour des pots de Nutella dans plusieurs supermarchés et des tensions entre des clients. A Ostricourt (Nord), la gendarmerie est intervenue après des coups échangés entre clients, précise Le Parisien. La gendarmerie confirme bien avoir envoyé une patrouille, à franceinfo, sans toutefois évoquer de violences.

Contacté par franceinfo, le groupe Mousquetaires se dit "surpris par l'ampleur de cet événement exceptionnel" et se dit "désolé pour les désagréments subis par les clients". Les forces de l'ordre ont été dépêchées au moins à deux reprises. Interrogée sur sa gestion de l'événement, la marque évoque sa "surprise" après le succès de l'opération et estime qu'il était impossible d'anticiper une telle cohue. La promotion est maintenue demain, mais le groupe annonce "des mesures de sécurité" pour assurer la sécurité des équipes et des clients.