Consommation : moins de promotions pour mieux payer les producteurs

Le projet de loi sur l'alimentation a été présenté ce mercredi 31 janvier en Conseil des ministres. Il prévoit de garantir aux producteurs des prix plus rémunérateurs.

FRANCE 2

Moins 50, 60, 70 et même 80% : ces promotions très attractives vont disparaître des rayons des supermarchés. Limiter les rabais sur l'alimentation pour mieux rémunérer les agriculteurs. Dans ce magasin, les clients sont partagés. 60% des Français se disent prêts à payer plus cher pour mieux rémunérer les agriculteurs.

Limitation des promotions et hausse du seuil de revente à perte

Et payer plus cher, c'est bien ce qui est prévu dans la nouvelle loi. Deux mesures concernent directement le porte-monnaie des consommateurs. D'abord, l'encadrement des promotions. Les rabais ne pourront plus excéder 34%. En clair, pour deux produits achetés, ce sera désormais maximum un supplémentaire offert. Autre mesure : la hausse du seuil de revente à perte. Le prix de vente aux clients dans les magasins devra être supérieur de 10% au prix payé aux producteurs. À la Fédération du commerce et de la distribution, on se félicite de ces annonces. Des mesures qui provoquent en revanche le scepticisme des associations de consommateurs. Ces prix encadrés seront expérimentés pendant deux ans ; un dispositif est prévu pour évaluer l'impact financier réel sur la filière agroalimentaire.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'UFC-Que Choisir estime que le projet de loi sur l\'agroalimentaire aura des conséquences \"inflationnistes\" pour le consommateur. Ci-contre, un supermarché Auchan à Villeneuve d\'Ascq (Nord).
L'UFC-Que Choisir estime que le projet de loi sur l'agroalimentaire aura des conséquences "inflationnistes" pour le consommateur. Ci-contre, un supermarché Auchan à Villeneuve d'Ascq (Nord). (MAXPPP)