Emmanuel Faber perd la direction générale de Danone mais garde la présidence du groupe

Il était directeur général du géant de l'agroalimentaire depuis 2014 et PDG depuis 2017, et faisait face à une fronde d'actionnaires depuis plusieurs semaines. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Emmanuel Faber, lors d'une conférence de presse du groupe Danone, le 16 février 2018.  (PATRICK KOVARIK / AFP)

Le conseil d'administration de Danone a voté, lundi 1er mars, pour dissocier les postes de président et de directeur général du géant de l'agroalimentaire. Une défaite pour Emmanuel Faber, qui en gardera la présidence et ne restera PDG que jusqu'à ce qu'un nouveau directeur général soit trouvé.

Emmanuel Faber était directeur général depuis 2014 et PDG depuis 2017, et faisait face à une fronde d'actionnaires depuis plusieurs semaines, qui avaient notamment exigé la dissociation des deux fonctions afin de redonner une nouvelle vigueur au groupe, malmené par la pandémie de Covid-19.

Une réunion du conseil d'administration a tranché lundi, et l'information a été annoncée par communiqué de presse, plus de trois heures et demie après le début de la réunion.

Jusqu'à 2 000 suppressions de postes prévues chez les managers 

La direction exécutive du groupe échappera donc à Emmanuel Faber, qui, en tant que président du conseil d'administration, sera chargé des orientations stratégiques. 

Deux fonds d'investissement avaient fait de son départ un préalable au redressement des performances du groupe, dont les volumes de ventes s'érodent depuis plusieurs années. Ces fonds – entrés récemment au capital à la faveur de la baisse de l'action – ont enfoncé le clou en fin de semaine dernière.

Artisan Partners, troisième actionnaire avec 3% du capital, a répété qu'il trouvait "urgent de s'occuper de la structure du conseil et de la direction de la société" et réclamait un changement de direction pour la "réinvention" de Danone. Le groupe travaille sur un plan de réorganisation mondial, prévoyant jusqu'à 2 000 suppressions de postes parmi ses managers.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.