Consommation : attention aux fausses allégations santé inscrites sur les produits alimentaires

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Consommation : attention aux fausses allégations santé inscrites sur les produits alimentaires
FRANCE 2
Article rédigé par
K.Lempereur, N.Fleury, A.Lo Cascio - France 2
France Télévisions

Une enquête de la répression des fraudes met au jour que de nombreuses marques inscrivent sur les étiquettes de leurs produits alimentaires de fausses allégations santé. Un aliment n'est pas un médicament et ne peut ainsi pas prétendre à soigner ou guérir. 

Les promesses et allégations santé que l'on retrouve très régulièrement sur les étiquettes des produits alimentaires jouent avec la légalité. "Detox", "minceur", "Antioxydant", "réduit le cholestérol"... Ces mots poussent les consommateurs, parfois inconsciemment, à acheter les produits en question. Selon une enquête de la répression des fraudes, sur 300 produits, 44% affichent des allégations santé interdites par la loi. Un produit alimentaire n'est pas un médicament : il ne peut pas promettre un traitement contre une maladie ou une guérison. 

Concurrence faussée

"Cela peut être une tromperie, le consommateur peut croire qu'avec tel produit il a un bénéfice pour sa santé alors que ce n'est pas le cas, et d'autre part ça peut mettre en valeur le produit par rapport à ses concurrents pour des raisons qui ne sont pas justifiées, donc de la concurrence faussée", explique Romain Roussel, de la direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes. Les thés et tisanes, jus de fruits, produits pour le petit déjeuner sont souvent touchés. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Alimentation

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.