Cet article date de plus de trois ans.

Conso : le commerce coopératif a le vent en poupe

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Conso : le commerce coopératif a le vent en poupe
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Le commerce coopératif a de plus en plus de succès. Le point avec Jihane Benzina sur le plateau de France 2.

Le commerce coopératif représente 30% du commerce en France, et ce dans une trentaine de secteurs d'activité. L'an dernier, les ventes ont même augmenté de 2% et ce qui marche le plus, ce sont les supermarchés coopératifs. Ne dites plus clients, dites participants dans ces supermarchés. "L'idée vient des États-Unis", rapporte la journaliste Jihane Benzina sur le plateau de France 2. "Elle est reprise par La Louve, un supermarché coopératif. Le principe ? Vous donnez 100 euros, et 3 heures de bénévolat par mois pour être à la caisse, nettoyer les rayons, faire de la comptabilité. Et grâce à cela, la coopérative peut baisser les prix de 30 à 40% et sur des produits assez variés. Depuis sa création, La Louve compte 6 000 coopérateurs et une vingtaine de supermarchés coopératifs a ainsi vu le jour en France, principalement dans les grandes villes", précise la journaliste. 

Valoriser les producteurs locaux et payer moins cher

Et le commerce participatif, c'est aussi se regrouper pour payer ses produits moins cher. Par exemple, "l'association Vrac, près de Lyon, veut à la fois valoriser les producteurs locaux, mais aussi proposer des produits bio et de qualité à des familles qui n'y ont pas toujours accès", explique la journaliste. "Elle va donc passer des commandes groupées pour un grand nombre d'habitants, en allant voir directement les producteurs. Résultat : des produits vendus à prix coûtant, sans intermédiaire."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Alimentation

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.