Alimentation : moins de viande et plus de produits premiers prix face à l'inflation

Publié Mis à jour
Alimentation : moins de viande et plus de produits premiers prix face à l'inflation
Article rédigé par
G.de Florival, C.Tarrisse, R.Liboz, Y.Saidani - France 3
France Télévisions

Le prix de l'alimentation explose bien au-dessus de l'inflation globale. En septembre, cette dernière est de 5,6 % sur un an. Conséquence directe : les Français mangent moins de viande, de poisson et de fromage, et privilégient les marques distributeurs et premiers prix.

Sur les étals d'un boucher de Dijon (Côte-d'Or), la viande, plus chère, peine à s'écouler. Avec l'inflation, les Français bousculent leurs habitudes de consommation, et sont obligés de faire des choix. "Ils mangeaient de la viande trois-quatre fois par semaine, maintenant ça sera que deux fois", explique Didier Prudhomme, boucher. Dans le détail, ce sont surtout les produits frais, parfois plus chers, que les Français délaissent le plus.

Les ventes bondissent pour les marques premiers prix

Ces trois derniers mois, dans les poissonneries des supermarchés, les ventes ont baissé de 12,4 %. La baisse est de 10,6 % pour la viande, de 9 % pour le fromage et de 8,8 % pour les fruits et légumes. Les consommateurs se reportent aussi davantage vers les marques distributeurs et premiers prix. Leurs ventes ont bondi de 15,8 % en un an. À l'inverse, les grandes marques nationales ont connu un recul de 3,5 %. Selon l'Insee, l'inflation sur l'alimentation devrait encore grimper, et atteindre 12 % d'ici la fin de l'année. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.