Retraites : patrons et salariés

a revoir

Présenté parElise Lucet

Diffusé le 27/08/2013Durée : 00h40

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Le texte de la reforme des retraites n'est pas encore défini mais les pistes se précisent : augmentation de la CSG, hausse des cotisations salariales et patronales. Reportage dans une société de l'Ain qui emploie 1.300 personnes.

Cette entreprise fabrique des produits d'hygiène et de maintenance pour les professionnels. Cette usine de 1300 salariés verse 12 millions d'euros par an aux caisses de retraite, alors que son bénéfice n'est que de 3 à 4 millions. Pour le directeur général, une hausse des cotisations fragiliserait l'entreprise.

On est confronté à des concurrents étrangers, européens, et on est dans un marche stagnant. Il est difficile d'augmenter les prix. Toute hausse des charges necessite de trouver des économies en compensation d'une hausse des dépenses. Des économies, c'est moins d'investissement, moins d'embauche.

Les salariés ne voient pas d'un bon oeil une nouvelle hausse des prélèvements sur leur salaire.

On se prive assez sur nos sorties et celles des enfants pour avoir augmenté les cotisations.

On va encore nous augmenter la CSG, peut être la taxe, le nombre de trimestre cotises. Certaines personnes ont des statuts spécifiques qui leur permettent de partir plus tôt que nous. On devrait être tous à égalité.

Seule bonne nouvelle pour la direction, l'allègement des cotisations pour la branche famille envisagée par le gouvernement. Pour cette société, cette cotisation s'élève à 3 millions d'euros par an.

La décision définitive sera révélée dans les jours à venir.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==